La Vall d’Uixó

Dans la vallée du fleuve Belcaire, tout spécialement aux abords des Coves de Sant Josep, des traces de présence humaine ont été recensées depuis le Paléolithique, époque à laquelle des groupes de chasseurs-cueilleurs s’établirent dans ces grottes. Si Ibères et Romains étaient déjà établis à cet emplacement, ce n’est qu’à l’époque d’Al-Andalus que le noyau urbain que nous connaissons a vu le jour.

À l’ombre du Castell d’Uixó, château auquel la ville doit son nom, les hameaux se succédaient au long du canal d’irrigation qui alimentait en eau les Coves de Sant Josep, très probablement d’origine romaine. À partir de la conquête de Jacques Ier, la ville s’est consolidée, avec l’organisation d’un marché tous les vendredis depuis 1310, en vertu d’un privilège royal.

Depuis le XVe siècle, elle fut placée sous l’autorité du duc de Segorbe, à travers la figure de l’infant Enrique, neveu d’Alfonso el Magnánimo, qui habita un palais sur ce qui est aujourd’hui la Plaza del Ángel. À partir du XVIIe siècle, ces hameaux s’unifièrent en deux noyaux urbains, autour des deux paroisses historiques, qui font toute la particularité du village : El Lloc de Dalt et El Lloc de Baix, correspondant respectivement à la paroisse de l’Ángel et de l’Asunción. À la fin des guerres carlistes, au XIXe siècle, la Vall d’Uixó connut un processus d’industrialisation en lien avec le secteur de la chaussure, couronné par l’installation de l’usine de la marque Segarra.

Ce passé historique fait de la ville un centre de services important, riche en culture, au calendrier des festivités attrayant. Une ville sous le signe de la diversité et l’hospitalité.

Galerie Photo

Coves de Sant Josep

Les Coves de Sant Josep constituent le cours d’eau souterrain navigable le plus long d’Europe. Ce joyau unique permet de s’aventurer dans les entrailles de la Serra d’Espadà, en empruntant un chemin creusé par l’eau au fil des millénaires. En plus d’un paysage souterrain remarquable, les Coves de Sant Josep constituent un site culturel très important, en raison des peintures et gravures préhistoriques présentes à l’entrée de la grotte. Uniques dans la région, celles-ci ont été inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme le village ibère de Sant Josep et l’ermitage baroque de la Sagrada Familia.

Le site de Sant Josep ayant été longtemps occupé par les habitants qui peuplaient la vallée, la date concrète de la découverte du cours d’eau souterrain reste inconnue. La grotte était habitée il y a plus de 15 000 ans (paléolithique supérieur), tel que le reflètent les peintures rupestres et les vestiges retrouvés à l’intérieur.

D’une durée de 45 minutes, la visite se déroule toute l’année à une température de 20 ºC. C’est aussi l’occasion de pratiquer le spéléo-kayak, une manière unique de découvrir une rivière souterraine. En été se tient le Singin’ in the Cave, festival de musique sponsorisé par Mediterranew Musix.

www.covesdesantjosep.es

Site de Sant Josep

Site archéologique classé Bien d’intérêt culturel en vertu de l’arrêté ministériel 07/04/81 (BOE 14/04/81). La ville de Sant Josep est située au sommet de la colline du même nom. Fondée à l’âge de bronze, elle connut son époque de splendeur pendant l’époque ibère et à la fin de l’Empire romain. Le peuplement comprenait une petite enceinte fortifiée et était protégé par des tours de plan quadrangulaire. Il reste des vestiges de trois d’entre elles.

La muraille de petite taille était un ouvrage de maçonnerie érigé avec des pierres irrégulières ajustées. Seule une portion réduite en a été mise à nue. Malgré tout, c’est un excellent exemple d’urbanisme ibérique, car bonne partie de son acropole a pu être conservée, ainsi qu’un grand pan de muraille (plus de 40 m), deux tours carrées, des escaliers et des traces d’habitation. L’intérieur du site est ouvert aux visiteurs en réservant une visite guidée sur l’office du tourisme.

Ligne XYZ et sentiers de montagne

La randonnée sur les sentiers de La Vall d’Uixó permet de faire de l’exercice en pleine nature mais également de découvrir un patrimoine attrayant : tours et châteaux de l’époque musulmane, vestiges des coutumes agricoles traditionnelles comme l’architecture en pierres sèches… Les ressources culturelles qui trouvent leurs racines dans la guerre civile espagnole ont été classées Bien d’importance locale par le gouvernement régional de la communauté autonome de Valence et certaines communes ont su les mettre en valeur ces dernières années pour le tourisme.

Nous allons parcourir une petite portion de sentier aménagé pour découvrir les restes de fortification de la ligne XYZ, construite par le gouvernement constitutionnel de la République espagnole pour freiner l’avancée des troupes du général Franco, à la tête du coup d’État de 1936. Ce sera l’occasion d’admirer toute la valeur paysagère et patrimoniale de ce site.

Itinéraire urbain Camí de l'Aigua

Nous vous proposons de parcourir le noyau urbain en suivant le tracé de l’ancien canal d’irrigation d’origine, au départ des grottes Coves de Sant Josep. Au fil de la promenade, nous découvrirons différents sites du patrimoine : aqueducs d’Aigualit, d’origine romaine, et moulins médiévaux ; quartiers arabes comme l’Alcudia ou Zeneta ; tour de Benissahat de l’époque musulmane ; église d’El Ángel, abritant des fresques du XVIIIe siècle, œuvre de José Vergara ; église de l’Asunción, à l’imposante architecture néo-classique, et son remarquable clocher ; demeures de la noblesse comme le Palau de Vivel ou la casa del Conde de Ripalda, citernes, lavoirs… En plus d’un important patrimoine industriel.

Sentiers de montagne

Le Vall d’Uixó dispose d’un important réseau de sentiers, et notamment de deux itinéraires agréés : le PR-V-164, au départ des Coves de Sant Josep, et le PR-V-241. Tout cela en profitant de la nature et de la beauté des paysages de la commune.

Birdwatching La Vall d'Uixó

Dans la partie supérieure de la rivière Belcaire, nous trouvons une grande variété de paysages. L’union de zones rocheuses escarpées avec de hautes falaises au pied desquelles coule la rivière ; les masses forestières voisines de la Sierra de Espadán, ainsi que les vastes zones de culture, font de cette municipalité un endroit idéal pour trouver des oiseaux de différentes familles et caractéristiques, dont certains d’un grand intérêt. De là, vous pouvez entrer dans le parc naturel de la Sierra de Espadán, une zone montagneuse qui se distingue par son unicité géologique et floristique, qui abrite des populations nicheuses de 22 espèces d’oiseaux, et qui est particulièrement importante pour la conservation des rapaces.